Accueil

Forêts et biodiversité à Madagascar

Contexte et enjeu

À Madagascar, la question du principe de la gestion du patrimoine forestier se pose avec acuité : faut-il privilégier la sanctuarisation des écosystèmes ou est-il préférable de prendre en compte leurs usages pour développer des modes de gestion durable ? La forêt malgache est exceptionnellement riche, mais fortement menacée. La politique environnementale oscille entre une conservation des écosystèmes d’où l’homme serait exclu, et l’implication renouvelée des populations locales dans la gestion des ressources forestières (depuis 1996, grâce à la loi GELOSE et à ses décrets d’application, et dans la conception des Nouvelles aires protégées en vue de l’extension du Système des aires protégées de Madagascar).

Dans les faits, la mise en place de la politique environnementale malgache souffre d’un manque de clarification de son cadre légal et réglementaire, mais également d’un manque crucial d’informations objectives et d’outils pertinents d’aide à la décision. Dans ce contexte, l’enjeu de développement du Dispositif de recherche en partenariat Forêts et biodiversité est de contribuer, par la recherche, à la mise en œuvre d’une politique environnementale malgache adaptée aux spécificités locales et prenant en compte les enjeux internationaux de la conservation des services éco-systémiques.

Objectif général

Proposer à travers une recherche impliquée des approches innovantes et adaptées combinant conservation de la biodiversité forestière malgache et valorisation des ressources naturelles afin de réduire la vulnérabilité des socio-écosystèmes face aux changements globaux.

Question de recherche : Comment conjuguer conservation de la biodiversité et valorisation des ressources naturelles pour assurer la résilience des socio-écosystèmes de Madagascar?

Objectifs spécifiques : Produire des connaissances, élaborer des outils et proposer des modalités d’actions afin d’assurer (1) la gestion et la conservation de la biodiversité forestière au service des populations locales, (2) la gestion durable des ressources naturelles renouvelables pour le développement rural, et (3) l’intégration multi scalaire de la politique forestière dans les dispositifs de gouvernance.

Les recherches du DP Forêts et Biodiversité sont organisées en trois axes : 

Cookies de suivi acceptés